COMPTE- RENDU REUNION DU 26 janvier 2010

lundi 22 mars 2010
par François Dupin
popularité : 64%

Service « vie scolaire »
COMPTE- RENDU REUNION DU 26 janvier 2010

Lieu de la réunion : HOTEL DE VILLE « Salle du conseil municipal »

Les participants :

- Mme Marie-Françoise PERROTO, maire adjoint à l’enfance, l’adolescence et à la vie scolaire.
- Mme Nicole ROCHE, Conseillère municipale.
- Mme Monique BRETONNIERE, Conseillère municipale
- M. Jean Pierre DOS SANTOS, Conseiller municipal
- Mme Fouzia VOIRIN, Conseillère municipale
- Mme Nicole GENDRON, Conseillère municipale
- Mme Laurence WASTL, Conseillère municipale
- Mme Nadine BARTOLLACCI, Représentante parents d’élèves APEI
- Mme Karine CHARLET, Représentante parents d’élèves APEI
- Mme Julie LE GALLAIS, Représentante parents d’élèves FCPE
- Mme Laurence ALAVI, Représentante parents d’élèves FCPE
- Mme Sylvie GOLDFAIN, Représentante parents d’élèves FCPE
- M. François DUPIN, Représentant parents d’élèves FCPE
- Mme Valériane PLANCHARD, Représentante parent d’élèves PEEP
- Mme Christine LEMOAL, Représentante parents d’élèves indépendants
- Mme Christine JEANDON, Directrice de l’école maternelle DENOUVAL
- Mme Khira MOSTEFA, Directrice école maternelle St EXUPERY
- Mme Isabelle RAYON, Directrice de l’école maternelle MAROTTES
- Mme Murielle MARTY, Directrice de l’école élémentaire St EXUPERY
- Mme Anne DESESQUELLES, Directrice de l’école élémentaire DENOUVAL
- M. Philippe CHABANON, Directrice de l’école élémentaire Le PARC
- Mme Patricia HOUBLOUP, Directrice de L’accueil de loisirs SAINT EXUPERY
- Mme Agnès BOUCHEAU (Directrice de l’accueil de loisirs LES PETITS PRINCES)
- Mme Jennifer LEDUC, Responsable de l’accueil périscolaire DENOUVAL
- Mme Gaelle GOURLAY, Responsable de l’accueil périscolaire LES MAROTTES
- Mme Camille MILIN, Responsable de l’accueil périscolaire LES CHARVAUX
- M. Philippe CHAPELAIN, Coordinateur du secteur loisirs et périscolaire
- M. Ivan BOUDY-MANSUY, Directeur du service Vie Scolaire

Rédaction du compte rendu : Ivan BOUDY-MANSUY

Début de la réunion 18h30

Fin de la réunion 20h30

ORDRE DU JOUR DE LA REUNION :

1) Introduction

2) Le temps repas :
-  le temps du repas
-  le suivi de l’enfant
-  les fiches sanitaires et PAI
-  les activités

3) Date et ordre du jour de la prochaine réunion


1) Introduction

Mme Marie-Françoise PERROTO ouvre la séance en informant l’assemblée que les réunions du Comité périscolaire ont été mise en place suite à des demandes formulées par des parents d’élèves durant certains conseils d’écoles. Elle indique que ces instances doivent être des temps d’échanges sur l’ensemble des points liés au périscolaire.

De ce fait, il est nécessaire que la représentation de tous s’opère. C’est la raison pour laquelle cette instance réunie un nombre important de personnes.

2) Le Temps repas


- Le temps du repas

En premier lieu un explicatif sur le fonctionnement général des temps restauration est apporté par M. Philippe CHAPELAIN et les différents responsables périscolaire présents.

Ainsi, il est indiqué qu’il existe un fonctionnement propre pour les temps restauration maternels et un second plus spécifique pour les élémentaires.

Concernant les maternels, il est indiqué que sur la plupart des sites 2 services sont mis en place.

L’arrivée des animateurs s’effectue à 11h20.

A 11h30, l’arrivée des enfants du 1er service s’opère.

Ces derniers prennent leurs repas jusqu’au environ de 12h20.

Après le départ du groupe 1er service un rapide nettoyage est effectué et les tables pour le second service sont dressées par le personnel restauration.

Les enfants du 2eme service prennent leurs repas entre 12h25 et ce jusqu’à environ 13h10.

Durant ce temps les petites section ayant déjeunés au 1er service rejoignent le dortoir afin de se faire la sieste.

Les plus grands bénéficient d’activités et pour certains c’est également le temps du soutien.

Pour les élémentaires, l’accueil des enfants s’effectue également à 11h30.

Un appel est réalisé par classe par un animateur, le groupe des CP en premier.

Sur ce temps restauration il n’y a pas de service a proprement parlé.

En effet, la récente rénovation des « cantines scolaires » a permis de proposer un mode de fonctionnement en self-service.

Ainsi un fonctionnement de ce type est mis en place et les enfants vont s’installer à table au fur et à mesure que de places se libèrent.

Cependant le personnel encadrant veille à ce que les enfants prennent leurs repas dans un délai de temps correct afin que les derniers arrivants ne soit pas pressés par l’échéance horaire de la reprise des cours.

De nombreux parents d’élèves expriment une demande de roulements concernant les niveaux de classes afin que cela ne soit pas toujours les mêmes, généralement les CM2, qui prennent leurs repas en dernier.

Les responsables temps restauration font part à l’assemblée que des roulements sont déjà mis en place à Saint-Exupéry, aux Charvaux et à Denouval.

Il est important que sur « Le Parc » ceci soit réalisé également.

Mme LEMOAL demande comment sont gérés à la fois les espaces d’activités et la salle restauration ?

Il lui est répondu que chaque animateur/trice a une tache bien définie et un placement à tenir.

Certains sont positionnés au sein de l’espace restauration afin d’accompagner les enfants sur la chaine de self et dans la prise du repas.

Ainsi un animateur veille à ce que chacun prenne une entrée, un plat, fromage et dessert et d’autres s’affairent à ce que les enfants mangent correctement tant dans la prise des différents aliments que dans leur comportement à table. D’autres animateurs/trice sont positionnés dans certaines salles (accueil périscolaire par exemple) ou dans la cour afin de proposer et surveiller les activités mise en place.

Mme LEMOAL fait plus particulièrement référence à une chute qui s’est produite récemment sur Saint-Exupéry.

En effet, un enfant est tombé du muret situé dans la cour de l’école.

Il est signalé à Mme LEMOAL que la dangerosité de ce muret était constaté depuis longtemps que ce soit sur le temps scolaire comme sur le périscolaire. Malgré la surveillance réalisée nous ne sommes pas à l’abri d’un accident comma cela a été le cas ici.

Suite à ce fait malheureux, un rappel a cependant été effectué auprès de l’ensemble de l’équipe d’animation quant à la vigilance particulière qui doit être réalisé autour de cet espace.

M. CHABANON exprime le fait qu’un animateur est monopolisé par les va et viens visants à appeler des enfants pour venir manger.

Sur ce point il est indiqué que certains animateurs dénommés « volants » ont pour missions d’apporter du renfort dans ce genre de taches.

Mme GOLFAIN interroge les responsables sur les taches demandées aux enfants durant le temps restauration.

Il lui est indiqué que sur ANDRESY il n’y avait pas de chef de table désigné. Chacun se doit d’être responsable et d’avoir un comportement correct et respectueux.

Le service des plats et des denrées est effectué par l’adulte en maternel. En élémentaire les enfants sont invités à goûter aux plats sur lesquels ils peuvent exprimer une certaine réticence.

Il ne s’agit pas de forcer les enfants mais de les sensibiliser sur l’importance de prendre un repas équilibré.

Quant au débarrassage, il est simplement demandé aux enfants de regrouper les assiettes, les couverts et les verres au milieu de la table.

Ceci étant leur participation à la vie collective afin de faciliter le travail du personnel de restauration mais il n’appartient pas aux enfants de réaliser un complet débarrassage.

Il en va de même pour le nettoyage des tables, aucune obligation n’est établie comme règle.

Mme MARTY fait part que sur Saint-Exupéry la répartition du nombre d’animateurs devrait être amélioré lorsque les activités se déroulent sur le centre de loisirs situé en contrebas.

Effectivement, le déplacement d’un groupe d’enfants en nombre relativement important oblige à un accompagnement par plusieurs animateurs. D’autant que cela est renforcé par le fait de la route à traverser.

De plus, l’agencement de la structure d’accueil qui est à double niveau oblige également un nombre d’encadrant suffisant dans la gestion du rez de chaussée et de l’étage.

Les équipes sont bien conscientes de cet état de fait mais par mauvais temps le recours le plus adapté est l’investissement de cette structure.

La proximité de l’accueil de loisirs reste tout de même un avantage qui permet aux enfants de faire une coupure plus franche et d’évoluer dans un contexte plus ludique.

- Le suivi de l’enfant

Le temps restauration est un moment « charnière » situé entre deux périodes scolaires (école – municipalité – école).

Aussi, il est impératif de garantir la bonne transmission d’information aux « suivants » afin que ceux-ci en prennent acte et qu’ils/elles puissent avertir la famille si besoin est.

Il est donc demandé de trouver et mettre en place un fonctionnement permettant une bonne transmission des informations.

En maternel, la participation des ATSEM sur le temps restauration permet de garantir une bonne liaison informative avec les enseignants.

Pour les élémentaires, ce point mériterait d’être amélioré.

En effet, il arrive relativement régulièrement qu’un défaut de transmission d’information soit rapporté par les et les autres.

La mise en place d’un cahier de liaison est évoqué mais il apparaît surtout que chacun doit prendre conscience de l’importance de cela et de se porter garant d’une bonne communication.

M. BOUDY-MANSUY fait part de son étonnement dans le constat qu’un nombre important de proclamation d’enfant malade ou relevant d’un accident soit déclaré sur le temps Mairie.

Il lui semble qu’un bon nombre de ces accidents s’effectuent sur le temps scolaire et ne sont déclarés qu’à partir de 11h30.

Son propos ne vise pas à discréditer les uns ou les autres mais de définir les dispositions en cas d’accident.

En effet, même si l’accompagnement d’un enfant à l’hôpital par un adulte est nécessaire et que ceci n’est pas possible par un enseignant, le service scolaire peut dépêcher un agent administratif.

Cette mesure permet non seulement la prise en charge rapide de l’enfant mais éviterais de surcroit le départ d’un animateur sur le temps restauration ce qui induit un manque d’adulte encadrant pour le groupe du temps repas.

Des questionnements sont énoncés autour des PAI (Protocole d’Accueil Individualisé)

Il est expliqué aux membres de l’assemblée qu’en cas d’allergies alimentaires les aliments allergènes sont remplacés.

Il est cependant impératif que le dossier PAI soit complété et dument rendu.

Le service « Vie Scolaire » reçoit les PAI qui lui sont transmis par Mme BOURSE, infirmière scolaire, afin que les dossiers soient visés.

Un copie est reste au service scolaire et une seconde transmise aux équipes d’animation afin d’informer les agents encadrants les temps repas.

Sur ce point il est indiqué que les familles ont cependant des difficultés pour fournir les médicaments en double.

En effet, cela est demandé par les enseignants pour le temps scolaire mais également par les responsables du temps périscolaire.

Mme MOSTEFA fait part des problèmes de comportements constatés après le temps repas.

Elle indique que le respect des règles n’est pas toujours suivi.

Ainsi, il lui a été rapporté qu’une certaine excitation régnait sur le 2eme service de l’école maternelle Saint-Exupéry.

Par conséquent les enfants retournent en classe peu enclin à des séances scolaires.

Ce point mérite d’être amélioré.

Pour ce faire, il est proposé de mettre en place en début d’année scolaire une/des réunions regroupant à la fois les ATSEM, les enseignants et les animateurs.

Ainsi, il s’agira de clairement définir les règles de vie tout en tenant compte des particularités des différents temps.

- les activités proposées sur le temps repas

Avant ou après le temps de prise du repas des activités diverses sont proposées par les animateurs aux enfants.

L’ensemble des personnes présentes indique que ces activités mériteraient une meilleure communication.

Aujourd’hui, les plannings d’activités sont simplement affichés au sein de la salle d’accueil périscolaire. Si ce support informatif « profite » aux enfants cela reste un peu insuffisant pour les familles.

Aussi plusieurs propositions sont établies :

- affichage des plannings d’activités dans les tableaux d’informations situés à l’entrée des écoles.

Ce planning pourrait être placé à côté des menus afin d’établir le lien.

- mettre en ligne le planning d’activité par le biais du site de la Ville.
- Mettre en place des réunions d’informations

3) Date et ordre du jour de la prochaine réunion

La date de la prochaine réunion reste à définir.

L’ordre du jour aura pour thème principal : Les accueils de loisirs

La séance se termine à 20h30.


Documents joints

Word - 192 ko
Word - 192 ko

Commentaires