La FCPE appelle au blocage des évaluations de CM2

lundi 17 janvier 2011
par François Dupin
popularité : 8%

La FCPE invite les parents d’élèves à manifester par courrier auprès de l’enseignant, du directeur de l’école et de l’inspecteur d’académie leur refus de la transmission des résultats de leur enfant et à vérifier que leur demande expresse a bien été suivie.

Maintenir les évaluations de CM2 au mois de janvier cette année encore est une erreur profonde que commet le ministère de l’Education nationale.

Ces évaluations, par leur calendrier, leur contenu et leur notation sont inutiles et même déstabilisantes pour les élèves.

Parce qu’il n’est pas acceptable que des enfants soient évalués sur des choses qu’on ne leur a pas encore enseignées, la FCPE appelle les parents d’élèves à bloquer ces évaluations en refusant la transmission des résultats de leur enfant hors de la classe.

Un débat a eu lieu au sein d’un groupe de travail organisé par le ministère de l’Education nationale au premier semestre 2010. Des propositions ont été faites, notamment pour placer ces évaluations non plus en milieu ou en fin d’année (pour les CE) mais en tout début d’année, afin que les enseignants puissent les utiliser pour repérer les difficultés de leurs élèves et mettre en place des réponses à ces difficultés.

Ces propositions ne semblaient pas faire blocage mais le ministère n’en a pas tenu compte. Il préfère manifestement un rapport de force inutile qu’une collaboration active avec la communauté éducative.


Remplissez la lettre en pièce jointe et envoyez la par mail à la directrice ou au directeur de votre école en mettant en copie madame l’inspectrice de l’Éducation Nationnale

Documents joints

Word - 38 ko
Word - 38 ko

Commentaires

Logo de François Dupin
dimanche 23 octobre 2011 à 11h59, par  François Dupin

La FCPE n’est pas contre les évaluations, mais s’opposait à celles-ci en particulier.

Il suffit de lire le texte en dessous du titre pour le comprendre.

Merci

samedi 22 octobre 2011 à 23h13

Pourquoi ?
C’est une bonne chose, ainsi on peut voir ou en sont nos enfants.