CR - Conseil d’école - Elementaire Le Parc - 1eme trimestre 2012-2013

mercredi 20 mars 2013
par Agnès Dreno
popularité : 18%

I. Approbation du compte rendu du dernier conseil d’école
II. Régularisation des absences, rappel des horaires
III. RASED
IV. Aide personnalisée :
V. Stages de remise à niveau
VI. Modification des rythmes scolaires
VII. Travaux et sécurité dans l’école
VIII. Projets subventionnés et sorties
IX. Pratique du yoga à l’école
X. Fête de l’école
XI. Organisation d’un marché de noël

Le 8 février 2013 Présents :
- Mr HERVE (DDEN)
- Mme PERROTO, Mr BOUDY-MANSUY
- Mme PRIOUL, Mme HUIN (RASED)
- Mme SERRANO (directrice)
- Mr WOURMS, Mmes BAILLERGEON, MORICE, ROBIN, DUVERGE, AMOROS, BATON, ROUSSEL, LAVAUD, AUBARD, BOUFFARD (enseignants)
- Mme BORDEAUX, Mme TRIANA (AAPEA)
- Mr PRE, Mmes ALAVI, LE DOUBLET, DELILLE, GOLDFAIN, OROUDJI, ANTONIO, DRENO (FCPE)

Excusés :
- Mme ALLART, Mme VIGOUROUX, Mme FERON

I. Approbation du compte rendu du dernier conseil d’école :

Les représentants FCPE n’approuvent pas le dernier compte rendu en raison d’une formulation par trop évasive de notre demande de participer pleinement et administrativement à l’association USEP. Nous souhaitons que le parent représentant ne soit pas choisi parmi les enseignants mais parmi les parents élus. L’ensemble des enseignants a bien entendu la demande qui a été faite mais la question reste en suspend.

II. Régularisation des absences, rappel des horaires :

Les représentants AAPEA signalent qu’il n’est pas aisé de prévenir de l’absence de nos enfants.

La directrice nous apprend que l’école n’a pas de répondeur, ou plus exactement que l’appareil qui a été fourni à l’école l’an passé n’est pas compatible avec le téléphone en place.

La directrice insiste pour que nous privilégiions la communication par mail.

D’autre part, certains parents arrivent régulièrement en retard et n’hésitent pas à faire passer leurs enfants par-dessus le portail. Cette pratique est absolument intolérable car irrespectueuse et dangereuse. L’ensemble du conseil aimerait que cela cesse dès maintenant.

La directrice s’engage par ailleurs à respecter les horaires d’ouverture à 13H20.

III. RASED :

Les parents FCPE s’informent et s’inquiètent du devenir du RASED pour la rentrée prochaine.

Les enseignantes concernées confirment nos craintes : Mme PRIOUL, qui part à la retraite, ne sait pas si elle sera remplacée ; Mme HUIN explique qu’elle fera peut-être partie du « mouvement ».

Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas d’enseignant formé depuis plusieurs années sur la circonscription de Conflans.

IV. Aide personnalisée :

Elle se déroule comme auparavant, de 12h20 à 13h 20, deux fois par semaine

V. Stages de remise à niveau :

Ils sont prévus pour les vacances de printemps les 29, 30 avril et 2 et 3 mai, de 8h30 à 11h 45.

Ils ne concernent que 25 enfants de CE1, CM1 et CM2.

Ils se dérouleront à l’école Saint Exupéry.

Les invitations sont déjà envoyées et les effectifs fournis à l’inspection. Les prochains auront lieu début juillet et fin août, nous n’en savons pas plus pour le moment.

VI. Modification des rythmes scolaires :

Mme PERROTO explique brièvement le décret : la réforme prend effet en septembre 2013. Il y aura 24 heures d’enseignement réparties sur 9 demi-journées, à raison de 5H30 maximum par jour et 3H30 maximum par demi-journée. La durée de la pause méridienne ne peut être inférieure à 1H30. Les heures allouées à l’enseignement sont identiques à aujourd’hui mais réparties différemment.

Il y aura également 36 heures par an, approximativement 1 H par semaine, d’accompagnement éducatif assuré par les enseignants.

Le choix entre le mercredi et le samedi est minime car l’IEN de notre circonscription est contre et cela demande une dérogation supplémentaire et particulière. La mairie reste donc sur le choix du mercredi matin.

En revanche, la ville d’ANDRESY a d’ores et déjà demandé une dérogation pour que ces changements ne soient effectifs qu’à partir de la rentrée 2014 et ce pour deux raisons :

- Outre les effectifs et les horaires des animateurs à modifier, il faut penser au transport des enfants le mercredi midi pour se rendre aux centres pour ne donner que cet exemple ; l’impact financier serait d’environ 250 000€ supplémentaires par an, il faut donc l’anticiper.
- L’élaboration du projet d’organisation pédagogique et du projet éducatif territorial doit être menée par plusieurs partenaires. Mme PERROTO souhaite la concertation de tous les acteurs (enseignants, académie, parents d’élèves des différentes fédérations mais aussi les autres !) afin d’élaborer ces projets notamment sur un choix sur les horaires des demi-journées d’enseignement.
- Il sera donc difficile pour la mairie de prévoir des activités complémentaires culturelles et sportives sur les heures libérées. Cela augmenterait davantage le coût estimé.

Mme PERROTO souhaite obtenir un rendez-vous rapidement auprès de Mme BOUCHER (IEN) pour discuter de cette réforme.

Mme SERRANO a une réunion de directeurs à ce sujet le 25 février.

VII. Travaux et sécurité dans l’école :

Il y a des travaux en suspens dans l’école :
- Les anti-pince-doigts
- La clôture

sont toujours en attente de l’attribution de budgets (ils sont à l’arbitrage, nous attendons une confirmation en mars)

- Le problème du chauffage insuffisant dans l’école Le chauffage est aléatoire dans l’école. Un technicien est passé pour relever les températures un jour ensoleillé. Il a néanmoins relevé la température globale de l’école de 3°C. Les enseignants sont tous unanimes pour confirmer qu’il y a un grave problème de chauffage dans les classes et que cela se ressent également au niveau des élèves : certains indiquent avoir eu 13°C dans leur classe, une classe est systématiquement à 16°C-17°C quand il fait froid dehors. Certains enseignants indiquent que dans leur classe, les enfants gardent leurs manteaux pour travailler ! Mme SERRANO rajoute que le bureau du directeur est glacé. Enerchauf a expliqué que c’est normal car il y a 3 des 4 murs qui donnent sur l’extérieur dans ce bureau et que compte tenu de la très mauvaise isolation, la chaleur part tout de suite.

Les enseignants indiquent que cette situation n’est pas nouvelle et dure depuis au moins 10 ans mais que c’est de pire en pire car même dans les classes qui étaient chaudes auparavant, les élèves commencent à réclamer les places près du radiateur

Les parents demandent à Mme PERROTO et Mr BOUDY-MANSUY si en toute honnêteté ils laisseraient une telle situation durer si elle avait lieu dans les locaux de la mairie et indiquent qu’ils en doutent. Mme PERROTO propose une rencontre entre les parents et Enerchauf.

Laurence ALAVI (parent d’élève FCPE chargée au sein de sa fédération locale de suivre les problème de chauffage dans les écoles d’Andrésy) donne les éléments de contexte pour mieux comprendre le problème :

« Enerchauf est la société retenue pour s’occuper du chauffage. Ils doivent contractuellement maintenir un niveau de température (environ 19°C) dans les classes. C’est donc eux qui payent le fuel. Ils n’ont donc pas nécessairement intérêt à monter la chaudière. Par ailleurs, le problème principal est dû à une déperdition thermique importante car le bâtiment est très mal isolé et toute la chaleur part via les fenêtres et les toits. Ce point est connu de tous, y compris de la mairie depuis longtemps... alors, oui, nous pouvons faire une réunion, mais il est évident qu’Enerchauf ne va pas accepter de chauffer à n’importe quel prix les classes si celles-ci ont des gros problèmes d’isolation. Enerchauf est une entreprise commerciale et non philanthropique, elle souhaite conserver la marge bénéficiaire qu’elle a calculée sur ce contrat. »

Mme PERROTO explique alors que la ville est tenue par son budget et que 3 écoles sont dans une attente de gros travaux : Le Parc, St Exupéry (qui nécessite des travaux urgents) et les Charvaux maternelle (dont les huisseries sont quasiment hors d’usage), sans parler des autres travaux de la ville qui rentrent dans son budget : axe majeur, démolition du gymnase ancien de St Exupéry, la pose de pelouse synthétique à Diagana (quand il fait chaud, il y a de la poussière).

Pour nous donner une idée, elle indique les montants des investissements à prévoir pour revoir l’isolation du Parc : 363 000 euros pour la toiture des 2 bâtiments et 410 000 euros pour les huisseries.

Un enseignant demande si on peut avoir de la visibilité, s’il est possible de savoir quand les travaux peuvent être prévus, s’il est possible de les planifier et d’en prévoir une première partie l’année prochaine.

Mme PERROTO répond qu’elle n’a aucune visibilité et indique que ces investissements ne sont pas prévus aujourd’hui. Il y a eu de gros investissements faits ces dernières années sur les écoles. Elle ne sait pas quand pourront se faire les travaux d’isolation au Parc.

Un enseignant demande alors s’ils sont autorisés à mettre des chauffages d’appoint dans les classes : la réponse est négative pour des raisons de sécurité.

Les parents insistent sur le fait qu’ils alertent depuis plusieurs années la mairie de cette situation qu’ils jugent intolérable autant pour les enseignants que pour leurs enfants et ne comprennent pas comment la mise en place d’une solution durable à ce problème n’est pas une priorité pour la Mairie. Ils réitèrent leur souhait qu’une solution pérenne soit trouvée le plus rapidement afin de donner des conditions décentes de travail aux enseignants et d’étude pour les enfants.

VIII. Projets subventionnés et sorties :

La classe découverte du Parc n’a pas été retenue par la commission budget. Les Charvaux ont aussi présenté un projet plus « raisonnable » en terme de comptabilité et n’étant pas parti depuis longtemps, ils ont obtenu le budget. Les 3 classes concernées doivent désormais s’appuyer sur la coopérative de l’école pour établir de nouveaux projets.

IX. Pratique du yoga à l’école :

Les parents proposent une initiation à la pratique du yoga pendant le temps scolaire ou périscolaire. L’association « le yoga à l’école » a démontré que le yoga pouvait améliorer les apprentissages en diminuant la nervosité des élèves.

Les enseignants et la mairie semblent très intéressés surtout en ces temps de changement de rythmes scolaires !

Les modalités de mise en pratique restent à préciser.

X. Fête de l’école :

La kermesse aura lieu le vendredi 14 juin.

Les parents aimeraient se mettre à la tâche dès à présent surtout en ce qui concerne la prospection des lots.

Il est décidé qu’un appel aux parents sera fait afin de récolter un maximum de petits lots ; les enseignants se chargent de les rassembler, les parents de les trier et de les stocker.

XI. Organisation d’un marché de noël :

Les parents ont été ravis du marché de Noël qui a eu lieu cette année. Comme nous l’avons précédemment proposé, nous réitérons notre proposition d’organiser un marché de Noël à plus grande échelle début décembre 2013. Les enseignants ont demandé un temps de réflexion avant de s’engager.

Secrétaire de séance Agnès DRENO (FCPE)


Documents joints

Word - 18.7 ko
Word - 18.7 ko

Commentaires

Brèves

Aide aux devoirs pour les Maurecourtois

L’Espace Jeunes vous propose l’aide aux devoirs pour les collégiens tous les Lundis, Mardis, (...)
1er septembre 2012

Réunion Siterta au collége

En accord avec Mr Proust Principal du Collège d’andrésy le SITERTA tiendra une réunion au collège (...)
2 octobre 2011