Groupe de réflexion « Activités- Locaux », le 9 janvier

Nouveau rythmes scolaires
vendredi 10 janvier 2014
par Cécile Celton
popularité : 2%

Comme l’avait prévu le Comité de Pilotage mis en place par M.FAIST, maire adjoint élu délégué à la Vie scolaire, le premier groupe de réflexion était réuni sur le thème « Activité et locaux ».

Chaque groupe de réflexion se compose de :
- 2 personnes de l’Education nationale
- 2 personnes des services de la mairie
- 2 élus à la Vie scolaire
- 2 représentants des parents d’élèves (fédérations et indépendants confondus)

Quelle ne fut pas notre surprise, quand la séance a été ouverte par M.BOUDY-MANSUY, qu’aucun élu ne s’était rendu disponible afin d’y assister.

Nous estimons que la mise en place des nouveaux rythmes scolaires est prise très à la légère par Messieurs FAIST, Dos SANTOS, Mesdames LABOUREY, CECCALDI, GENDRON, Et ROCHE.

De plus, nous vous signalons que cette date a été arrêtée par la Mairie et qu’aucune consultation sur nos disponibilités n’a été effectuée en amont.

Néanmoins, tous les autres membres ont compris l’impact de cette nouvelle réforme sur nos enfants puisqu’ils étaient présents.

Nous avons listé les locaux que nos enfants seraient susceptibles d’utiliser lors des TAP, afin que ceux-ci utilisent le moins possible les classes.

Ce travail s’est basé essentiellement sur les écoles élémentaires puisque nos enfants sont plus autonomes à effectuer des déplacements.

Si les écoles élémentaires des Charvaux et de St Exupéry sont mieux lotis en infrastructures proches, cela pose des difficultés pour les écoles Le Parc et surtout Denouval.

L’école Denouval aurait pu bénéficier du stade Diagana, malheureusement l’accès est difficile puisque les créneaux sont pris par le collège.

Certains locaux comme par exemple de Chalet de Denouval ne peuvent pas accueillir d’enfants dans le cadre des activités périscolaires. Pour habiliter ces sites, des travaux sont fréquemment requis pour obtenir l’agrément. Les travaux auront un coût supplémentaire à faire supporter à Andrésy.

La conclusion de cette réunion est que si nous souhaitons de bonnes conditions de TAP pour nos enfants, nous devons envisager de faire deux semaines types pour les élémentaires.

Par exemple : les lundis et jeudis, deux écoles et les mardis et vendredis : deux autres.

Conclusion à laquelle nous étions déjà parvenus le 5 juin dernier.


Commentaires